Tour d’horizon sur la dette mondiale

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la dette économique a atteint un pic en 2020. Qu’elle est le bilan de la dette mondiale aujourd’hui ! Faisons un tour d’horizon sur la dette dans cet article.

Rapport du FMI sur la dette mondiale

Les rapports du FMI marquent l’augmentation de la dette à 101,5 % du PIB mondial. Ce chiffre est inquiétant en plus de la crise sanitaire qu’il y a eu cette année. Les responsables du fonds monétaire international recommandent au pays de stimuler sur la durée leurs économies. Ils conseillent également une dépense budgétaire tant que cette pandémie ne soit pas dissipée. L’aide aux ménages et aux entreprises dans cette crise coute près de 11 000 milliards.
Les gouvernements bénéficient de taux d’emprunt très bas. Cette réduction du taux d’intérêt durera pendant un moment. Les économistes prétendent que les inflations resteront modérées. Des mesures sont prises pour atteindre un équilibre budgétaire en 2021. Les niveaux d’émergence sont différents dans tous les pays. Il est question alors de revoir dans un futur proche la revue des taux d’intérêt. Les pays développés et sous-développés préoccupent beaucoup les experts.

Avis des experts sur le sujet

L’Institute of International finance (IIF) déclare que la dette mondiale en 2020 sera de 277 000 milliards de dollars. Cette déclaration se base sur les nombreuses dettes des pays dus à la crise. Plus de 400 banques et groupes financiers du monde estiment que cette dette a augmenté de 272 000 milliards pour les pays développés. Ce bilan ne surprend personne. La zone euro se retrouve plus endettée que les Etats unis à raison de 53 000 milliards en fin septembre.
L’analyse de la courbe d’endettement est concentrée sur l’année 2020. D’une manière générale, la dette était déjà à la hausse avant la pandémie. La crise sanitaire n’a fait qu’empirer la situation. Le monde est plongé dans un grand gouffre. Le défi maintenant est de reprendre la situation pour le futur. La chine ne demeure pas moins en dehors de cette situation. La baisse des recettes fiscales des pays pose un grand problème pour le remboursement des dettes.